La consolidation comptable d'un groupe hôtelier

J. Ricol & Associées

Qu'est-ce que la consolidation comptable ?

La consolidation comptable est une opération qui consiste à établir les états financiers d'un groupe de sociétés comme s'il ne s'agissait que d'une seule. En effet, un groupe se compose de différentes sociétés distinctes, qui présentent des comptes distincts, mais qui entretiennent des flux financiers entre elles. Souvent, il existe une société mère et plusieurs sociétés filles.

Mais pour avoir une vision globale des états financiers d'un groupe, il est indispensable d'effectuer une consolidation comptable. Le mot « consolidation » émane de l'anglais, « to consolidate », qui signifie grouper. Consolider les comptes d'un ensemble d'entreprises signifie donc les « grouper ».
Les comptes consolidés comprennent :

  • Un bilan consolidé
  • Un compte de résultats consolidé
  • Une annexe comptable consolidée
  • Un rapport de gestion du groupe

Quelles entreprises doivent présenter des comptes consolidés ?

L'établissement de comptes consolidés est obligatoire à partir de certains seuils, en vigueur depuis le 1er janvier 2016 :

  • Un chiffre d'affaires supérieur ou égal à 48 millions d'euros
  • Un total de bilan supérieur ou égal à 24 millions d'euros
  • Un nombre de salariés supérieur à 250.
Cependant, il peut être intéressant, pour une entreprise, d'établir des comptes consolidés sans avoir dépassé ces seuils car cela offre une vision globale du groupe. De quoi faciliter son développement et optimiser l'organisation.

La consolidation des comptes est un outil qui doit présenter, en externe, la situation de l'entreprise. Une société peut en avoir besoin dans les situations suivantes :

  • Une restructuration
  • Un développement, une extension du groupe
  • L'appel à l'épargne publique
  • L'arrivée de nouveaux investisseurs
  • Un changement législatif
  • Etc.
Ces cas de figure peuvent se présenter au sein de l'hôtellerie. Les hôtels, des établissements indépendants, sont souvent réunis au sein de groupes hôteliers.

Comment effectuer une consolidation de comptes ?

Pour consolider ses comptes, il faut, dans un premier temps, établir le périmètre de consolidation, c'est-à-dire déterminer quelles sociétés vont être inclues dans ces comptes consolidés. Cela permet d'établir la méthode de consolidation à appliquer.

En effet, en fonction des entités qui composent le groupe et de l'importance de chacune, les techniques pour consolider les comptes ne sont pas les mêmes. On distingue trois méthodes différentes de consolidation :

  • L'intégration globale. Cette technique est utilisée lorsque l'entreprise est placée sous le contrôle exclusif de la société consolidante qui détient plus de 50 % des droits de vote. On remonte tous les comptes des sociétés consolidées à 100 %.
  • L'intégration proportionnelle. Cette méthode est utilisée dans le cas où les comptes de l'entreprise sont placés sous un contrôle conjoint de la société consolidante et d'autres actionnaires. En fait, on remonte les comptes des sociétés consolidées à un certain pourcentage. Ce pourcentage correspond aux intérêts de la société consolidante sur chacune des sociétés consolidées.
  • La mise en équivalence. Cette méthode est utilisée lorsque la société mère exerce une influence notable sur les autres sociétés. On parle d'influence notable lorsque la société mère détient entre 20 % et 50 % des droits de vote dans une filiale.
En deçà de 20 % des droits de vote de la société mère dans ses filiales, il n'y a pas à effectuer de consolidation de comptes.

NB : Le pourcentage d'intérêt dans une société mère dans une filiale constitue la fraction du capital, dans une filiale, de la société mère. Cela correspond à l'intéressement financier de la société mère dans ses filiales.